Translators: language mediators and bridge-builders between cultures

In these times of globalisation and the increasing intertwinement of business, politics, science and culture, the importance of the translation profession is growing. As translation does not mean conveying a text from one language into the target language word for word, but rather taking account of typical linguistic and cultural patterns of communication in the target language, the translator plays an important role in overcoming language barriers. As a language mediator between people from different cultural circles, the translator therefore helps to establish economic and political ties.

Not only must the translator possess a feel for style, terminology, language rhythms and the functional elements of the original and the target language, they must also know about the culture and history of the countries concerned. Analytical skills are also required in order to understand the essence of a text and to be able to reproduce it accurately in the translation. Translators must therefore have extensive general knowledge although most of them specialise on one or more areas in the course of their career such as technical texts, medicine, legal translations or politics.

As language is not a mathematical formula and synonyms, different style options and interchangeable expressions lend it a certain flexibility, it is not possible to talk of one correct version for a translation. The translator takes the responsibility in deciding whether to stick closely to the original text or to translate more freely in favour of a more aesthetically pleasing style and choice of language. Even for specialists there is no single solution and discussion of translation criteria is ongoing.

Translations are not tied to any one medium. Audio recordings can be written down and texts can be turned into material for TV or radio. Nevertheless any particular structure specified by the client will always be respected.

The translator’s profession is a challenge: as a language mediator and bridge-builder between cultures the translator has a strenuous but at the same time exciting and responsible assignment.

Traducteur et traductrice : intermédiaire linguistique et lien entre les cultures

À l’ère de la mondialisation et de l’intrication croissante de l’économie, de la politique, de la science et de la culture, le métier de traducteur gagne en important. Traduire ne signifiant pas transmettre un texte mot pour mot d’une langue dans une autre mais tenir compte des schémas linguistiques et cultures typiques de la langue-cible, le traducteur joue un rôle important lorsqu’il s’agit de surmonter les barrières linguistiques. En tant qu’intermédiaire linguistique entre les personnes issues de différents cercles culturels, il aide à la concrétisation de relations économiques et politiques.

Les traducteurs et traductrices doivent non seulement avoir le sens du style, de la terminologie, du rythme linguistique et des éléments fonctionnels des langues source et cible mais ils doivent également connaître la culture et l’histoire des pays concernés. De plus, des capacités analytiques sont nécessaires pour comprendre l’essence d’un texte et la restituer précisément dans la traduction. Les traducteurs doivent ainsi disposer d’une culture générale complète, la plupart se spécialisant dans un ou plusieurs domaines au cours de leur carrière, comme par exemple, la technique, la médecine, le droit ou la politique.

Étant donné que la langue n’est pas une formule mathématique mais qu’elle possède par ses synonymes, ses différents styles et la possibilité d’intervertir les éléments de phrase, une certaine flexibilité, on ne peut pas parler d’une seule traduction correcte. Le traducteur prend la responsabilité de son choix : il reste proche du texte ou il traduit plus librement à partir du texte cible en privilégiant la beauté linguistique et stylistique ? Parmi les experts, il n’existe pas non plus de solution universelle à ce sujet, c’est pourquoi une discussion se met en place quant aux critères de traduction.

Les traductions ne sont pas limitées à un seul format : les enregistrements audio peuvent être consignés par écrit, les textes peuvent devenir des interventions télévisuelles ou radiophoniques. Ainsi, les structures précisées par le client sont toujours prises en compte.

Le métier de traducteur est un défi : en tant qu’intermédiaire linguistique et que lien entre les cultures, le traducteur doit remplir une tâche fastidieuse et à la fois captivante et responsable.